Bannière

Les derniers livres inspirants

 

Pourquoi l'IA ne peut pas automatiser entièrement la comptabilité

PDF Imprimer Envoyer

Le mot "automatisation" fait peur à de nombreux professionnels et surtout aux comptables qui pensent que les robots risquent de leur prendre leur travail. C’est vrai et faux.

A cause de l’irruption des robots, les comptables qui resteront sur les méthodes de travail actuelles seront probablement marginalisés, mais les comptables qui s’adapteront et chercheront à s’augmenter par l’IA, auront toujours un rôle à jouer dans l'optimisation de la situation financière de leurs clients.

L'intelligence artificielle (IA) a un impact sur tous les aspects de notre vie. Alexa est passée du statut de gadget à celui d'assistant intelligent, tandis que Siri peut être utilisé pour extraire des données financières d'entreprise en un instant. Le développement de ces dispositifs et applications - associé à l'utilisation de Cortana sur les services d'assistance automatisés - suggère que de nombreuses entreprises pourraient être parfaitement heureuses d'accepter un message automatisé de leur système de comptabilité plutôt qu'un appel de leur comptable. Quel rôle peut donc jouer l'IA dans la comptabilité ?

L'une des qualités les plus remarquables de l'IA est sa capacité à identifier des modèles à partir de grands volumes de données. Ce faisant, elle peut également "mettre en évidence des activités frauduleuses qu'une personne qui consulte les données ne reconnaîtra peut-être pas". Les comptables peuvent expliquer ces schémas à leurs clients pour les aider à accroître l'efficacité de leur entreprise. En outre, la technologie peut aider les comptables à réaliser des audits de meilleure qualité en analysant chaque transaction effectuée par le client plutôt qu'un simple échantillon.

Mais cela ne signifie pas que l'interaction humaine est en voie de disparition, comme en témoigne l-expert-comtpable.com : ne serait-ce qu’au niveau de la création, l’expert comptable continuera de jouer un rôle de conseil sur les statuts. Sur la formation à certains aspects du métier de chef d’entreprise, l’expert comptable est souvent sollicité. Nous le sommes tellement que nous avons même créé un guide de la création d'entreprise , pour d’une certaine manière aussi confié à des robots (en l’occurrence un simple site web) la partie répétitive et utiliser le temps de nos consultants pour du conseil personnalisé.

. Les gens sont enclins à faire confiance aux ordinateurs, de sorte que lorsqu'un client reçoit un numéro d'un tableur, il va souvent supposer qu'il est exact plutôt que de prendre du recul et de se demander si cela a un sens. Il reste donc nécessaire que les comptables (qui, rappelons-le, sont formés pour être sceptiques) apportent ce regard critique.

Les comptables ne sont plus des préparateurs de déclarations fiscales, mais des assureurs fiscaux. Nous voyons des logiciels faire des erreurs honnêtes dans les déclarations, même à l'ère de la numérisation de l'impôt. Le comptable a donc un rôle essentiel à jouer en vérifiant que toutes les déclarations faites dans ces déclarations sont complètes et exactes.

La bonne nouvelle pour les entreprises est qu'une vague de vendeurs apporte l'IA aux masses. Alors que les clients s'attendront à ce que le coût des services standard diminue s'ils interagissent de plus en plus avec des machines plutôt qu'avec des personnes, Richard Anning de l'ICAEW, affirme que les comptables peuvent facturer une prime pour les travaux à valeur ajoutée.

Le défi pour les comptables est de repositionner leurs pratiques loin des activités à faible valeur ajoutée qui peuvent être facilement automatisées.

 
Bannière